dimanche 21 décembre 2014

Il a enquêté sur la Bête du Gévaudan.

"Dans une salle comble et devant un public attentif, Hubert Delsoye, vétérinaire et grand défenseur du loup, a présenté les dernières hypothèses concernant la bête du Gévaudan qui, au XVIII e siècle, a fait tant de victimes dans la région élargie de Lozère-Ardèche.

Richement documenté, s'appuyant sur l'éthologie, science du comportement animal, son exposé a replacé les faits dans le contexte géographique, politique, économique et religieux de l'époque, pour mettre à mal la responsabilité du loup dans les attaques recensées. Structurant son propos comme un véritable polar, distillant le suspense auprès de son auditoire, Hubert Delsoye a, au terme de sa conférence, livré l'explication la plus plausible sur l'identité de "la bête". La féroce créature serait le fruit du croisement d'une chienne molosse et d'un loup. Impossible dans la nature, cette hybridation résulterait donc d'un acte délibéré et expliquerait le ciblage des victimes et le comportement d'animal dressé de "la bête.

Le loup, victime expiatoire des grandes peurs des hommes, serait donc innocent. Un homme, un serial killer du XVIII e, est l'accusé de Pierre Delsoye".




Références de l'article: La Montagne.

Gazette de la Bête numéro 15.

"La gazette est en deuil, Michel Midy nous a quittés en ce printemps 2014 à l’âge de 65 ans. Ce pas-sionné de nature, de loups et de la bête ayant travaillé dans l’imprimerie, avait mis gracieusement ses compétences à notre service en assurant, pendant de longues années, la mise en page de ce petit journal. [...] En tous cas, 2014 signe le début du 250ème anniversaire de l’affaire de la bête du Gévaudan. Bien que cet "anniversaire" ait été largement occulté par le centenaire de la première guerre mondiale et les 70 ans du débarquement, de nombreuses manifestations sur la bête ont logiquement vu le jour, beaucoup de livres ont été publiés, divers articles ont été imprimés, des émissions ont été réalisées et comme ce sera un "anniversaire" qui durera 4 ans, on peut encore prédire une "très longue vie" à la bête et à tout le mystère, toute la passion qui tournent encore autour d’elle ! [...]".


(Cliquez sur l'image pour consulter le quinzième numéro de la Gazette de la bête).